Consultez nos archives

La compagnie Kinescopage anime un atelier amateur pour adultes. Le groupe 2012-2013 a choisi cette année la pièce L’Usine de Magnus Dahlström et a donc encore une fois relevé un grand challenge en jouant une partition collective de presque 2h, avec des scènes émotionnelles fortes.

 

Restructuration, scories et aspérités…

Une usine de fonderie d’acier, où le drame se noue dans la comédie et la tragédie sur fond de crise sociale. Des personnages troublants et attachants où derrière les apparences se cache l’humanité dans toute sa nudité…

Extrait :

« Ne jamais tourner le dos à la machine, si ça se passe mal… Ne jamais tourner le dos, si ça dérape… Les copeaux qui pleuvent, les copeaux d’acier, les copeaux de polissage… Puis la plaque devient de la ferraille, et on la refond. Elle a une forme donnée, puis elle en a une autre, puis une autre encore. Puis elle fond jusqu’à n’être plus rien, rien qu’une soupe incandescente. Une soupe noire et incandescente. Qu’est-ce que j’ai fait comme erreur ? Ça coûte cher.
Ils portent un homme gravement brûlé à travers l’usine, qui a fait une erreur ? C’était moi ? La mort dans les doigts… Mais ce n’est pas moi qui suis là, c’est quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui petit à petit me chasse de mon propre corps, quelqu’un qui s’empare de ma vie. »

_MG_6514

L’Usine de Magnus Dahlström

les 8 et 9 juin 2013 par le groupe de 2012-2013 au Théâtre Aleph, Ivry-sur-Seine

Mise en scène : Marion Donon